Que peut-on retenir du vaccin contre la Covid 19 ?

La crise sanitaire a secoué le monde entier. Les données scientifiques démontrent qu’il faut minimum 4 ans pour avoir un vaccin. Cependant en moins d’un an celui du Covid fut découvert. Que peut-on retenir sur ce vaccin ? Cet article vous apportera des éclaircissements.

Combien de vaccin est étudié sur le Covid 19

Au début de cette pandémie, plusieurs pays ont revendiqué avoir découvert le vaccin de Covid 19. Il y a d’abord la Chine ensuite l’Afrique. Des mois après toutes ces rumeurs de vraie donnée sont révélés au public. En réalité, l’OMS affirme avoir 56 vaccins en phase d’essai clinique. Les candidats de plusieurs pays. Parmi ces vaccins, nous avons les vaccins du Laboratoire Pfizer-BioNtech. Il a été validé par l’Union européenne. Le vaccin Spoutnik V quant à lui a été accepté en Russie. Ce vaccin sera disponible en janvier.
Les autres vaccins tels que celui du laboratoire Moderma sont aussi efficaces. Ce dernier est d’une efficacité de 94,5 %. Il est à ARN messager et donne trois mois d’immunité. Parmi ces vaccins, il y en a qui atténue de l’activité du virus. D’autres sont à protéine virale. Ces protéines aident l’organisme à combattre le mal. On parle aussi de mémoire immunitaire active lorsqu’elle est à vecteurs viraux non répliquant.

Les laboratoires Pfizer-BioNTech gagnent le pari du vaccin SARS-CoV-2

Le vaccin Comirnaty à ARNm BNT162B2 est celui autorisé par l’Agence européenne des médicaments. Son efficacité est de 95 % selon les derniers résultats d’études. Une campagne a déjà été lancée par la France pour sa population. Il ne reste que les autres pays de l’Union européenne qui attendent la validation de leurs autorités sanitaires. La première personne hors études qui a reçu ce vaccin est Margaret Keenan.
Le 10 décembre, la célèbre revue The New England Journal of medecine valide le vaccin. La vaccination se fera en deux injections de 21 jours d’intervalle. Ce vaccin est disponible pour toutes personnes à partir de 16 ans. Les effets secondaires sont en général la fatigue, les douleurs au niveau de la tête et les frissons. Sur le point d’injection, vous aurez de petites douleurs suivies d’un gonflement et de rougeur.